Aménagements et adaptations possibles à l'école

sans recourir à une décision MDPH :

Aménagements pédagogiques en dehors du champ du handicap :

 

  • En cas de pathologies chroniques, intolérances alimentaires ou allergies, les aménagements sont formalisés dans le  Projet d’accueil individualisé (PAI).

Le plan peut prévoir : un aménagement de la scolarité, un traitement médical, un protocole d’urgence.

Il faut solliciter : le médecin scolaire, ou le directeur de l’école ou le chef d’établissement.

 

  • En cas de maîtrise insuffisante de certaines connaissances ou compétences, les aménagements seront prévus par un Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE).

Le plan peut prévoir des pratiques pédagogiques diversifiées et différenciées.  Il faut solliciter le directeur de l’école ou le chef d’établissement.

 

  • En cas de troubles des apprentissages, c’est un Plan d’accompagnement personnalisé (PAP) qui précisera les aménagements et des adaptations pédagogiques à mettre en place.

Il est mis en place à la demande de la famille, ou sur proposition du conseil des maîtres ou du conseil de classe.

 

Les accompagnements possibles :

 

  • Les réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased)

Les RASED rassemblent des psychologues et des professeurs des écoles spécialisés.

Ils sont membres à part entière de l'équipe enseignante des écoles où ils exercent. Ils interviennent auprès des élèves de la maternelle au CM2, en classe ou en petits groupes, pendant les heures de classe. Les enseignants spécialisés et les psychologues des RASED dispensent des aides spécialisées aux élèves en grande difficulté. Leur travail spécifique, complémentaire de celui des enseignants dans les classes, permet d’apporter en équipe une meilleure réponse aux difficultés d’apprentissage et d’adaptation aux exigences scolaires qu’éprouvent certains élèves.

- Les aides spécialisées à dominante pédagogique :

Ces aides concernent les élèves qui ont des difficultés pour comprendre et apprendre dans le cadre des activités scolaires.

Elles ont pour objectifs de prévenir et de repérer les difficultés et d’aider les élèves à prendre conscience et maîtriser des attitudes et des méthodes de travail qui conduisent à la réussite et au progrès dans l’appropriation des savoirs et des compétences.

 

- Les aides spécialisées à dominante rééducative :

Ces aides concernent les élèves pour lesquels il faut faire évoluer le rapport aux exigences de l’école, instaurer ou restaurer l’investissement dans les activités scolaires.

 

- Le suivi psychologique :

À partir de l’analyse de la situation particulière d’un enfant, en liaison étroite avec la famille et les enseignants, il recherche des solutions adaptées au sein de l'école ou à l'extérieur.

 

  • Aide des établissements de prévention, de dépistage et d’accompagnement pour enfants :

Vous pouvez également être accompagnés par des services médico-sociaux du type CAMSP ou CMPP (voir partie dédiée sur le site). La participation des personnels de ces services aux équipes éducatives est un atout précieux pour les familles.

Ils sont accessibles librement, sans avoir à passer par une décision de la MDPH. En revanche, les délais peuvent être longs pour obtenir une place dans ces services.

 

Les outils numériques :

Les outils numériques peuvent proposer des réponses personnalisées et efficaces aux besoins éducatifs particuliers des élèves.

L’outil numérique peut permettre aux élèves en situation de handicap de faire ce qu'ils ne pourraient pas faire (par exemple pour des élèves en situation de handicap moteur) ; de faire mieux, de faire plus vite (par exemple pour les élèves porteurs de DYS) ; de faire différemment (par exemple pour des élèves présentant des troubles sensoriels ou cognitifs).

Sur le site internet Éduscol, pour chaque trouble des apprentissages, toutes les ressources numériques soutenues par la Direction du numérique pour l'Éducation du ministère de l'Éducation nationale sont présentées.

Des ressources sont également proposées aux enseignants.

 

Vers une première demande d’aménagement de la scolarité à la MDPH : réunion de l’équipe éducative.

En cas de difficultés scolaires importantes ou à anticiper lorsque votre enfant n’est pas encore scolarisé, vous devez demander au directeur de l’école d’organiser une réunion d’équipe éducative.

Pour tenir compte des délais de traitement de votre dossier par la MDPH, puis éventuellement de mise en œuvre de la décision MDPH par le rectorat (exemple : aide humaine ou AVS), la réunion doit avoir lieu le plus tôt possible pour une première demande (de préférence autour du mois de février pour la rentrée de septembre et au plus tard en avril-mai).

L’équipe éducative procède à une première évaluation des besoins de votre enfant. Cela permettra de renseigner le GEVA-Sco première demande (formulaire mis à la disposition des équipes éducatives pour évaluer les besoins de l’élève en situation de handicap), dont vous recevrez ensuite une copie.

C’est le directeur qui réunit l’équipe éducative, mais celle-ci peut être sollicitée par tous ceux qui ont une responsabilité vis à vis de l'enfant et qui peuvent être invités à y participer.

Peuvent participer à la réunion : les parents de l’enfant, le directeur de l’école ou chef d’établissement, les professionnels extérieurs qui suivent l’enfant (professionnels en libéral, ou en SESSAD, IME, CMP), éventuellement l’enseignant ou le futur enseignant de l’enfant, une personne de la crèche ou autre, le psychologue scolaire, le médecin scolaire, l’assistante sociale.

A ce stade, vous pouvez aussi solliciter la présence de l’enseignant référent. Il s’agit de la personne ressource de l'Education Nationale pour tout élève en situation de handicap. Il sera amené à suivre la scolarité de votre enfant, si celui-ci est suivi par la MDPH et bénéficie d’un projet personnalisé de scolarisation. En effet, l’enseignant référent a un rôle central dans la mise en œuvre des PPS. Il en assure la mise en œuvre et le suivi, avec le concours des équipes de suivi de la scolarisation.

L’équipe éducative ne peut pas être réunie sans la présence des parents du représentant légal. Les parents peuvent être accompagnés par un parent d’élève de l’école ou le représentant d’une association.

A l’issue de cette équipe éducative, selon les besoins identifiés, vous serez amenés à envoyer votre première demande à la MDPH.

Ensuite, pour un renouvellement (votre enfant bénéficiant déjà d’une reconnaissance de handicap avec scolarité aménagée), ce sont des équipes de suivi de scolarisation (ESS) qui permettront d’assurer le suivi de la scolarité.

Association Syndrome de Joubert

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now